La taxe d’habitation : la dure pilule à avaler pour les nicois

>>> N’en déplaise aux niçois qui ont voté pour notre bon président, la promesse n’aura jamais lieu !

La taxe d’habitation va faire mal !

La taxe d’habitation devait être supprimée pour tous… puis le discours a changé et la suppression devait être progressive sur 3/4 ans et en réalité uniquement pour certains contribuables : les personnes seules qui gagnent moins de 27 000 euros par an ou moins de 42 000 euros pour un couple.

27 000 euros par an, cela donne 2250 euros par mois ou 1750 pour chacun dans le couple. Donc voilà peut être un argument de plus afin de ne pas vivre en couple d’autant que l’impôt à la source va tendre vers une individualisation de l’impôt.

On nous dit que cela profiterait à 80% des français mais n’oublions pas aussi que la taxe audiovisuelle qui y est rattachée ne sera pas supprimée ni modifiée. Pire, il serait même question de l’étendre à toute personne vivant en France et ce même s’il n’a pas de téléviseur afin de pouvoir obtenir de l’argent sur celles et ceux qui sont adeptes de Netflix et qui utilisent un ordinateur ou une tablette…

A l’arrivée, vous pensiez tout de même avoir une baisse de 30% cette année ? Et bien peu seront dans ce cas car il s’agit d’un effet d’annonce.

La taxe d’habitation est un impôt local qui se base sur des valeurs locatives des années 70. Elle est décidée et perçue en partie par l’Etat et en partie par la commune. Cela signifie que les communes ont pour beaucoup augmenté leur taux pour compenser la perte de dotation de l’Etat.

La taxe d’habitation va donc pour beaucoup de niçois être augmentée car la ville est en déficit depuis l’élection de monsieur ESTROSI qui a dépensé à tour de bras pour de multiples actions et qui devant l’énorme dette accumulée et pour ne pas être en faillite, se retrouve logiquement contraint de devoir maintenant rembourser et attendez vous à ce qu’il en soit de même pour toutes les taxes locales comme la taxe foncière (voir l’article dédié)

Pourquoi la reforme de la taxe d’habitation ?

Pour ne pas la réformer, il faudrait dépenser énormément pour que les références de l’époque soient actualisées car pour la calculer, il s’agit du montant du loyer théorique de votre habitation si elle était en location, auquel on soustrait des abattements.

C’est à dire que l’on aille de ville en ville établir un listing de chacun des bâtiments et répertorier toutes les données (année de construction, coût du quartier, constat de la vétusté…)

A l’époque où a été créé la loi, imaginons qu’un immeuble datant des années 30 aurait eu une taxe d’habitation de 100 euros tandis qu’un immeuble qui venait de se construire aurait eu lieu un montant supérieur de 200 euros, normal, si on considère qu’un programme neuf implique un coût locatif plus élevé qu’un vieux logement. 

Le problème c’est qu’en l’absence de “mise à jour”, tous les nouveaux bâtiments sont bien à 200€ de taxe mais ceux de l’époque devenus à leur tour de vielles construction auraient du voir leur situation révisée et donc leur taux modifié pour voir un montant plus faible demandé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts

Compare

Enter your keyword