Agence immobilière – Nice – Alpes Maritime – Côte d'Azur – Achat/Vente maison, appartement, studio ou villa

Les honoraires des agences sont elles trop élevées ?

Les honoraires d’agences prennent t’elle trop de commission ? Nous allons vous dire exactement ce que touche vraiment l’agence sur les honoraires que vous lui réglez… – Temps de lecture 3 minutes

Vous pensez que les agences se gavent et c’est sans doute la curiosité qui vous pousse à venir lire cet article. Vous vous dîtes « enfin, je vais avoir la preuve de ce que je dis depuis des années !« 

Prenons directement un cas simple et concret.
Un petit deux pièces à rénover sur Nice expertisé à 200 000 euros net vendeur.
Notre agence a un taux de commission de 6%, ce qui représente 12 000 euros. C’est très correct, elle est en moyenne de 7% sur la ville de Nice.

Nous sommes donc à un montant total de 212 000 euros ttc frais d’agence inclus à la charge du vendeur.

ÉTAPE 1 : L’ÉTAT
Avant même de penser à vendre, commençons par déduire 20% – Et oui, l’état Français est sans doute le plus grand gagnant puisqu’il remporte 20% de tva sur chaque vente qui se réalise dans le pays… La commission d’agence ou honoraires d’agences correspond donc à 10 000 euros net.

ÉTAPE 2 : LES PROTAGONISTES DE LA VENTE
Notre agence avait le mandat de vente signé du client vendeur. S’il y a une autre agence qui est intervenue pour nous présenter le client acheteur (majorité des cas), alors il y a collaboration : la commission sera partagée équitablement et notre agence ainsi que l’autre agence recevront, de la part du notaire et uniquement lors de la signature définitive, cinquante pour cents du montant soit 5 000 euros.

ÉTAPE 3 : LA RÉPARTITION 
Notre agence a donc touché 5000 euros mais sur ce montant, elle ne va répartir cette somme en fonction du contrat qui la lie avec l’agent immobilier qui est à l’origine du travail fourni. Là, ce pourcentage varie en fonction de la générosité de l’agence. Pour ce qui nous concerne, nous considérons que l’agent immobilier travaille énormément et que nous lui apportons uniquement les moyens de réaliser au mieux ce travail.
La répartition est définie à 70/30.
Cela signifie que sur 5 000 euros, l’agence immobilière touchera 1 154 euros nets soumis à l’impôt sur les bénéfices par la suite, pour peu qu’elle en ait réalisés. L’agence ne conservera pas grand chose car elle a de nombreux frais : potentiellement la location du local commercial (même si de plus en plus d’agence tire un trait sur ce point), le coût des différents prestataires notamment de logiciels, comptabilité…. (En moyenne, les frais fixes d’une agence s’établissent entre 2500 et 6000 euros mensuels).
L’agent immobilier obtiendra quant à lui, un total de 3 846 € environ et en sa qualité de mandataire, il devra s’acquitter d’un taux de cotisation pour les activités de prestations de services de :

22%

Pour finir, l’agent immobilier aura effectivement dans sa poche un montant de 3 150 euros.

ÉTAPE 4 : LA RÉALITÉ DU MÉTIER
>> Combien de temps a passé l’agent immobilier sur le dossier ?
En moyenne, un bien mis en vente se vend dans les 3 mois lorsqu’il est en mandat exclusif auprès d’une agence et l’agent a travaillé environ 2 semaines sur le bien, depuis l’estimation à la commercialisation en passant ensuite par les multiples visites et le notaire et l’on peut donc considérer sans mentir que c’est l’aboutissement d’un travail de 4 mois pleins.  C’est sûr que si l’on doit faire le ratio, cela tombe à 787 € / mois travaillé. Pas énorme d’un coup.
Mais poussons le vice plus loin car au fonds, vous vous dîtes qu’ils ne travaillent pas à fond sur ces 4 mois. Alors admettons.

Le nombre de vente réalisé par un agent immobilier qui démarre est d’une vente sur les 7 premiers mois donc globalement, si l’agent démarre au mieux, il n’en aura vendu qu’un ou deux dans sa première année. Par la suite, on peut estimer que s’il travaille dur et sans prendre de vacances, le nombre de vente annuelle va se situer dans une moyenne de 7 ventes dans l’année. 7 ventes que multiplie 3 150 €, cela nous donne un salaire moyen annuel de 22 050 euros net par an. Ce qui, vous en conviendrez est sans doute bien loin du montant que vous pensiez non ?

L’agent immobilier qui aura de l’expérience et qui se sera forgé son carnet d’adresse au prix de multiples heures de travail pourra avoir bien plus mais un peu comme toute personne qui gravit les échelons dans sa société, avec le temps, le salaire augmentera progressivement.

CONCLUSION : LA COMMISSION D’AGENCE EST JUSTIFIEE
>> Le mythe de l’agent immobilier plein aux as s’est donc évaporé pour laisser place à un constat plus terre-à-terre : nous ne gagnons pas plus que vous et notre salaire est incertain, ce que n’est pas le votre, fixé et réglé pour atterrir sur votre compte bancaire chaque fin de mois.

Laisser un commentaire

Publications liées