Taxe Fonciere 2018 : ca va faire mal au porte-monnaie

Taxes, crédit, prix, loi logement : la rentrée s’annonce compliquée…

Taxe foncière: la facture va faire mal aux niçois et habitants de la métropole Côte d’azur

La taxe foncière s’applique à tous les biens immobiliers situés en France et chaque propriétaire la paie une fois par an. La taxe foncière fait partie, avec la taxe d’habitation, des impôts locaux perçus par les collectivités territoriales (communes, départements, régions) en fin d’année. 

Le calcul de la taxe foncière se réalise une fois la base d’imposition déterminée, c’est-à-dire après application des abattements (50% pour les propriétés bâties et 20% pour les non bâties), le fisc multiplie ensuite cette valeur locative nette par des taux qui sont fixés annuellement par les collectivités territoriales (communes, départements, régions), pour obtenir le montant de la taxe foncière.

Le taux d’imposition de chaque commune est donc complètement arbitraire d’une commune à l’autre…

POURQUOI LA DETTE VA NOUS SANCTIONNER DOUBLEMENT

Le Maire de Nice ne va pas nous faire de cadeau. Et pour cause, puisqu’il doit faire face aux dettes qu’il a lui même accumulées à la fois sur la ville de Nice depuis son élection en 2008 mais également sur la Métropole ( dont il a permis la création en en 2012).

Bien qu’étant parvenu à déplacer une partie de la dette de la ville de Nice à la charge de la métropole. Le constat en 2018 et son action le rattrape. La dette cumulée de la Métropole (sans la ville de Nice) était de 356 millions en 2008, elle est désormais de à 1,4 milliard d’euros fin 2017. Même chose pour la ville de Nice dont la dette de 383 millions en 2008 a explosé pour être de 526 millions en 2017 – en 5 ans, la dette a explosé et le contribuable va devoir passer à la caisse.

Pas de jugement de valeur sur l’action politique ou sur l’homme. Simple constat d’une gestion se basant allègrement sur la dette publique qu’il n’est plus possible de poursuivre. (voir shemas ci-dessous)

Les départements ont rendu leurs arbitrages sur la taxe foncière: la suppression progressive de la taxe d’habitation conjuguée à la baisse des dotations de l’État incite donc à augmenter sensiblement la taxe foncière pour l’ensemble des niçois et niçoises .

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related Posts

Compare

Enter your keyword